2.27.2015

TOUT (notes sur le travail en cours)




TOUT ce qui remonte à la surface du dessin

Ne pas trier ne pas choisir

Accumuler les documents, les lignes

Lier les instants

Le dessin comme reflet. Qui danse la danse de Narcis ? Est-ce lui ou bien TOUT ensemble, la profusion des choses dans le reflet de l'eau ?

C'est rare qu'on puisse dire TOUT, il n'y a jamais tout, on oublie toujours quelque chose, mais là je n'ai rien retranché et il me plaît de dire TOUT.

(je sais qu'on ne peut pas TOUT embrasser)

Les fleurs, c'est ce qui reste quand il n'y a plus personne :
prêle des marais, renouée des oiseaux, patience d'eau (surtout), stellaires, pourpier, amarante, chélidoine, ficaire, renoncule, cardamine, reine des prés, véronique des ruisseaux, verge d'or, campanule, iris, orchis vert...

"J'étais une enfant sauvage comme tous les enfants, j'étais sans âge dans le jardin comme tous les enfants... j'avais des anneaux autour de moi, comme tous les enfants je venais de loin... " (Dorothée Volut)

Narcis est un état d'enfant pris dans l'instant, dans l'illusion du TOUT. 
Fusion, dont son corps. 
Non pas séparé.

J'aurais pu dire aussi la contemplation (elle est incluse).
J'aurais pu parler du garçon adolescent, cet enfant-là qui vit de l'eau. Des enfants qui n'ont pas conscience - j'allais dire d'être (mais je me méfie toujours du dire) - d'avoir (un corps), disait Fernand Deligny.

"Jo i soi neri di amour
Né frut né rosignoul
Dut antéir coma un flour
I brami sensa sen..." (Dansa di Narcis, Pier paolo Pasolini)

Noir d'amour, tout entier comme une fleur. 



/ En résidence avec l'association L'esprit du lieu, au lac de Grand-Lieu (44)
http://carnetderesidence.blogspot.fr/

2.24.2015

26 du gris au roux

Du gris au roux sonore des roseaux l'écart est pictural, plus loin la brume noie les couleursLa substance lavande des distances, c'est pas moi qui le dit c'est Kerouac.

2.09.2015

25 route surélevée

Route surélevée. La lande percée d’étangs. Tu demandes si nous avons changé.

24 demain c'est aujourd'hui


Demain c'est aujourd'hui s'il existe la moindre possibilité d'extension de la durée des distances pour rien pour marcher sur une route pour tirer sur la corde j'en suis.

2.06.2015

23 petites baleines


Petites baleines échouées noires et blanches dans des flaques de soleil
Bloquée dans le lieu-dit je compte les passereaux
Oiseaux qui passent

2.04.2015

22 ici n'espère pas


Ici n'espère pas le bruit du monde, tout est neuf blanchi la ligne d'horizon est droite comme un I couché.
La lumière ne pardonne pas. 
Loin est la journée d'avant ton départ - le passé, mis géographiquement à distance, va revenir comme un boomerang.


2.01.2015

21 grain à grain les mots


Grain à grain les mots passent par le tamis du paysage il n'en reste presque rien, rudesse du dehors.